voirie

La voirie, clé de voûte de la ville !

Avec des sollicitations qui ne cessent d’augmenter chaque année, la voirie est une administration peu connue du grand public et pourtant clé dans les enjeux organisationnels d’une collectivité. En régissant la circulation des riverains, le stationnement des mobilités ou encore la conduction de grands travaux, la voirie communale détient un rôle essentiel dans la vie quotidienne des résidents. Son scope ne s’arrête pas là puisqu’elle couvre également l’ensemble des équipements de la ville (éclairage public, la signalisation, horodateurs, etc.). Face à de telles responsabilités, une désorganisation, ne serait-ce que partielle, pourrait rapidement mener à une situation de chaos. Quel est le rôle de la voirie ? Qui en assure la maintenance ? Comment fonctionne une voirie connectée ? On vous aide à retenir l’essentiel.  

Qu’est-ce que la voirie et la VRD ?

La voirie est l’administration publique qui établit, entretient et conserve les voies de communication dédiées à la circulation publique. On distingue plusieurs voiries : les voiries régionales, provinciales et communales. Chacune d’entre elles contribue au déplacement et à la sécurité de ses riverains sur différents périmètres. L’abréviation VRD (voiries et réseaux divers) correspond aux travaux d’aménagement d’un espace, aux constructions de bâtiments et à leur raccordement au réseau existant. Dans les missions les plus courantes de la voirie communale, on retrouve le nettoyage, l’entretien et la remise en état des trottoirs. Selon les requêtes des habitants et les divers événements périodiques, elle pourra intervenir également sur des missions plus ponctuelles comme le sablage, le déneigement des rues ou l’installation des décorations de Noël. Dans ce contexte, une bonne gestion de la voirie est indispensable au fonctionnement d’une ville et participe à la sûreté des habitants.

Comment fonctionne la voirie ?

Chaque année, la mairie établit son programme de voirie en réponse aux besoins et aux attentes des citoyens. Pour réaliser ses projets, elle cartographie le territoire, arbitre des choix budgétaires et coordonne ses équipes sur le terrain. Ses chantiers peuvent notamment se concrétiser par la réfection des rues, la mise en œuvre d’un réseau de télécommunication ou encore le développement de l’accessibilité des trottoirs pour les personnes à mobilité réduite. Néanmoins, son objectif principal reste la mise en place des ouvrages essentiels à la circulation des résidents. Pour améliorer la communication entre les usagers et la mairie, certaines voiries innovent, comme la voirie de Paris qui a mis en place une application mobile permettant de signaler les anomalies et de transmettre de nouvelles propositions en temps réel. D’autres administrations, comme la voirie de Suresnes et la voirie de Saint-Cloud sont également très dynamiques en proposant des programmes de stationnement adaptés aux différents moyens de locomotion en ville.

Qui est le gestionnaire et le responsable de la voirie ?

Pour comprendre qui assure la gestion de la voirie, il faut dissocier les différents types de voiries. Les routes départementales appartiennent au département tandis que les routes nationales relèvent de l’État et du ministère de la transition écologique. Enfin, le Conseil municipal est compétent sur les décisions relatives aux voies communales. Sa gestion en ville est assurée par la voirie communale, aussi dénommée « voirie urbaine ». Dans ce contexte, le Maire peut être tenu responsable des complications liées à un défaut d’entretien sur sa ville car il détient en effet certaines obligations sur son territoire. En cas de problème lié au service de la voirie, les usagers doivent en premier lieu prévenir la mairie.

Qui assure la maintenance de la voirie ?

La maintenance est assurée par les agents de la voirie qui sont des employés de la fonction publique. En ayant la charge d’exploiter et d’entretenir les voies de la commune, ce métier de contact implique la maîtrise de certaines notions techniques mais également une grande diversité de tâches au quotidien. Les agents se regroupent le plus généralement au sein du service technique de la collectivité et disposent du matériel indispensable pour entretenir le paysage urbain. Ils sont également amenés à intervenir sur demande des usagers quand celles-ci sont justifiées et validées en amont par la mairie.

Qu’est-ce qu’un arrêté de voirie ?

L’arrêté de voirie est le document officiel regroupant la permission et l’accord de voirie. La permission de voirie est l’acte qui autorise la réalisation de travaux en bordure de voie et sur le domaine public tandis que l’accord de voirie porte uniquement sur les concessionnaires de droit que sont EDF et GDF. Le formulaire Cerfa 14023*01, accessible en ligne, permet de solliciter une autorisation d’occupation du domaine public. Les motifs de la demande peuvent être divers : l’aménagement d’accès, le stationnement sur la voie publique, la pose de clôtures ou encore l’implantation de canalisations sous trottoir. L’arrêté devra notamment comporter les éléments permettant d’identifier l’identité de la commune, la nature du projet, mais aussi ses caractéristiques techniques, les dispositions à prendre avant travaux et ses conditions d’exécution. L’acte est signé par le Maire ou son représentant et adressé aux services chargés de la gestion des réseaux routiers.

L’autorisation de stationnement pour déménagement

Il est à noter que dans certaines situations, l’arrêté de voirie peut également concerner les particuliers. Dans le cas d’un déménagement par exemple, il est possible de bloquer sa rue pour stationner son camion, sa camionnette ou son véhicule. Ainsi, sous réserve de détenir une autorisation officielle, une ou plusieurs places de stationnement pourront être réservées le jour-J. La démarche se fait en mairie ou sur Internet entre 3 et 4 semaines à l’avance. Il en résulte l’obtention d’un Arrêté Municipal pour stationner le véhicule de déménagement.

Qu’est-ce que la voirie connectée ?

Véritable pilier de la smart city, la voirie connectée contribue à déployer des dispositifs permettant d’améliorer considérablement la circulation des piétons, cyclistes et automobilistes. Grâce à l’intégration de la technologie, une gestion de la voirie plus efficace participe au développement du bien-être de ses usagers. Le dispositif porte notamment sur une utilisation plus adaptée des infrastructures et la mise en place d’équipements autonomes comme l’utilisation d’objets connectés ou le stationnement intelligent. En utilisant des solutions durables, la voirie connectée favorise la maîtrise de l’énergie (réglage optimal de la puissance de l’éclairage public, installation de lampadaires intelligents, etc.). Pour la ville, les réductions de coûts peuvent se chiffrer rapidement tout en lui permettant d’augmenter le bien-être de ses habitants. Cocoparks met sa technologie à la disposition des collectivités pour rendre le stationnement plus accessible et plus intelligent. Avec une mise en place rapide et sans frais de maintenance, elle contribue à accélérer le développement et l’attractivité des villes. Cocoparks vous aide également à analyser les données de vos équipements afin d’optimiser leurs performances sur le long terme. Grâce à une voirie connectée, votre ville n’aura bientôt plus de secrets pour vous ! Alors, prêts à dynamiser votre territoire ?

A propos de Cocoparks

Cocoparks est une startup technologique basée à Paris. Cocoparks rassemble la data la plus complète en France sur les options de stationnement en parking et en voirie, et la met à disposition d’une communauté d’utilisateurs qui s’entraident pour se garer en ville. Cocoparks développe ses services à l’appui des dernières technologies de data science et de deep-learning. L’appli Cocoparks est disponible à Paris, Bordeaux, Marseille, Lyon, Nantes et Nice, et intègre 300 000 places en voirie et plus de 1000 parkings. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.cocoparks.io.

About the author

Caroline

View all posts